Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog d'Emmanuelle

Ouvrons nos poings, camarades

14 Avril 2014 Publié dans #A gauche, #Un nouveau monde en marche

La situation écologique et sociale actuelle nous amène à bouleverser nos façons de penser, d’agir. Elle le devrait en tout cas. A gauche un nouveau projet politique a émergé pour y faire face, combinant le socialisme avec l’écologie, l’écosocialisme. C’est un changement idéologique majeur et un grand pas, de mon point de vue, dans la bonne direction.

Or je vois un gros décalage entre ce beau projet politique et la façon dont il est illustré. Voyez quelques exemples.

Différents logos issus de tracts, affiches ou pages web illustrant l'écosocialisme

Différents logos issus de tracts, affiches ou pages web illustrant l'écosocialisme

Ils sont frustrants, ces doigts fermés. Recroquevillés, tournés vers eux-mêmes, en position de défense. Ils ne promettent rien. Ne donnent pas envie. Ne font pas rêver. Est-ce ainsi que sont les branches des arbres ? Est-ce ainsi que sont les fleurs qui s’ouvrent au printemps ?

Je sais que le poing fermé est un symbole fort. Pour les manifestants, les gens de gauche, ceux qui crient "résistance". Je ne sais pas comment a débuté l’histoire de ce symbole. Il est certain qu’il fait toujours sens aujourd’hui pour toutes celles et tous ceux qui luttent. Qu’il nous relie à nos aïeux qui se sont battus avant nous. Mais je m’interroge. Ce monde va très vite. Change très vite. Ce qui semblait approprié et efficace à un moment ne l’est peut-être plus quelques années plus tard. L’enjeu est alors d’arriver à s’adapter à temps.

J’ai eu la chance de pratiquer un art martial apparut au Japon dans les années 60 : le Shintaïdo. A cette époque, constatant que les enseignements de ces disciplines n’étaient plus en phase avec les besoins de notre société moderne, un groupe de pratiquants d’arts martiaux s’est réuni au sein d’un groupe de travail, la Rakutenkai. Mêlant pratiques martiales, arts, philosophie, bouddhisme, repartant à la racine - au point zéro - des moindres gestes des katas, ces travailleurs acharnés ont créé un nouvel art du corps, en harmonie avec l’humain et la nature : le Shintaïdo.

Parmi leurs nombreuses découvertes passionnantes, il y en a une qui me semble particulièrement intéressante. Elle concerne le Tsuki, un mouvement courant du Karaté, qui consiste à attaquer vers l’avant avec le poing fermé. Le Tsuki du Shintaïdo est semblable, sauf que le poing n’est pas fermé. Au contraire, la main est grande ouverte, paume vers l’avant, doigts écartés. Car la Rakutenkai a découvert que fermer le poing bloque l’énergie, l’empêche de circuler, s’avérant finalement peu efficace. Ainsi le Shintaïdo se pratique toujours les mains ouvertes.

Et si nous faisions de même, camarades ? Si nous ouvrions nos doigts ? La main ouverte, les doigts écartés, pour ne plus être sur la défensive, pour ne plus proposer que de frapper, mais pour découvrir, pour toucher, pour appréhender, pour saisir, pour caresser, pour élever, pour aimer. Je suis persuadée que les mouvements du corps influent sur notre esprit. Qui sait ce que provoquerait ce simple geste dans les consciences ?

Partager cet article

Commenter cet article

mismo 17/04/2014 10:13

Le logo est super esthétique